r
Previous slide
Next slide

Après avoir travaillé dans le développement social et dans la santé communautaire pendant une quinzaine d’années, Mariame MAIGA/ OUEDRAOGO, décide de créer son association pour être plus proche des communautés rurales. En 1996, l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme voit le jour à Ouahigouya et sera officiellement reconnue en 1997 avec l’ultime objectif de magnifier et de valoriser la femme rurale. Du coup, plusieurs secteurs d’activités seront développés au profit de ces femmes grâce à l’appui des Partenaires Techniques et Financiers: Nouvelle Planète, Beogo, Paspanga, Raoul Follereau, la Fondation Agir, Fondation Katia, Iamaneh, le Centre de Commerce International, Terre des Hommes Italie…et des partenaires locaux.

Les activités sont entre autres la savonnerie, le tissage, la filature, la teinture, le maraichage, l’alphabétisation, la Banque de céréales, le Four à pain, les Moulins à grain, l’élevage de poules, le soutien scolaire, la santé mobile, la santé maternelle, l’hygiène et l’assainissement, le parrainage, la garderie, la bibliothèque, la miellerie etc.
Petit à petit, Mariame MAIGA acquiert la confiance de ses partenaires et renforce ses domaines d’interventions et le nombre de villages. De 3 villages, elle a vite touché une quarantaine de villages dans le Yatenga, toujours avec l’autonomisation de la femme en tête.
Une dizaine d’écoles construites dans le Yatenga pour la scolarisation des enfants.
Des forages et latrines réalisées pour des communautés rurales.

Toujours en contact avec les groupements villageois pour l’épanouissement de la femme rurale.
Grâce à Mariame MAIGA des hommes et des femmes ont eu un emploi pour le bien de leurs familles.
L’investissement de cette dame ne s’est pas limité qu’à Zoodo.

Elle était également Présidente du GIE Commerce et Artisanat pour le Bien-être Social -CABES. Un réseau organisé de plus de 2400 artisans à travers le Burkina Faso.
Femme de contact, grande animatrice, son sourire et sa compassion envers autrui ont réconforté tant de personnes.
Intrépide combattante des droits de la femme en milieu rural particulièrement, Mariame MAIGA a mis de la joie dans le cœur de nombreux enfants démunis, de nombreuses femmes qui ont appris un métier pour être autonomes.

Elle a tracé un chemin pour des milliers d’enfants et de femmes en milieu rural.  » Femme rurale, actrice du développement  », était son slogan.
Mariame MAIGA fût une grande dame. Elle laisse un grand vide et une large famille inconsolable.
Que la terre libre du Burkina lui soit légère!
Qu’Allah lui fasse miséricorde!

 

Nos partenaires

Parrainage

Le parrainage étudiants Beogo Suisse est un projet intéressant qui accompagne les étudiants dans leur cursus universitaire. Zoodo pilote l'initiative au Burkina Faso. La Présidente Balguissa SANGA/MAIGA et la coordinatrice du ce programme parrainage étudiants, Assetou MAIGA ont félicité et encouragé ces étudiants qui doivent s'investir davantage dans les études.

 »AZPF a obtenu le Label Faso Danfani  », Bintou WOBGO

Le centre de tissage de l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme à Ouagadougou est une référence en matière de tissage petit et grand métier. Un centre équipé de métiers et des femmes dévouées qui produisent au quotidien de beaux tissus en Faso Danfani. Nous avons rencontré la responsable du centre, Bintou WOBGO pour échanger avec elle sur son travail et sur la vie du centre de tissage de Pissy.

Fin du projet éducatif TDHI 2023-2024 :  » pour nous AZPF le bilan est positif  », Salifou SAVADOGO.

L’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme – AZPF a participé à la mise en œuvre du Projet système éducatif résilient et protecteur à travers la promotion des droits fondamentaux des élèves et enfants PDI dans les régions du Sahel et du Nord – SERPEP, dans la commune de Ouahigouya. Ce projet d’une durée d’un an, 2023-2024 a pris fin en juin avec possibilité de reconduction. Avec le coordonnateur du projet, Salifou SAVADOGO, nous revenons sur le rôle que joue l’AZPF dans ce projet SERPEP.

Retour en haut