L’équipe de l’association Zoodo pour la Promotion de la Femme a reçu une formation en hygiène et assainissement dans le cadre du projet Wash, financé par l'association Paspanga basée en Suisse, les 9 et 10 février 2019 en son sein à Ouahigouya. L’idée est justement de permettre aux agents de développement communautaire d’acquérir des notions sur les maladies liées au manque d’hygiène pour contribuer au changement de comportement à la base.

 

La question de l’assainissement est primordiale en matière de développement, car jouant un enjeu majeur dans le secteur de la santé. En matière de santé maternelle et infantile, l’hygiène et l’assainissement sont des éléments essentiels pour une intervention réussie. C’est dans cette optique que l’association Zoodo pour la Promotion de la femme qui intervient dans les villages de Bilinga, Mosvenogo et Ganiyiri a pris l’engagement d’outiller ses animateurs pour un bon ancrage de la notion Wash. Ce projet qui a reçu un echo favorable au niveau de Paspanga, partenaire avec lequel, l'association a dejà réalisé des écoles, des forages et travaillé dans la santé maternelle et infantile, vient renforcer son intervention en matière d'hygiène chez les élèves et au niveau de la population entière.


formation

La médiocrité de l’assainissement et de l’hygiène, font payer un très lourd tribut à la santé publique dans les pays de développement, particulièrement en termes de maladies gastro-intestinales et chaque année causent la mort de plus de 1,5 millions d’enfants de moins de cinq ans, ainsi que la mort de plus d’un million de personnes de plus de 5 ans. L’OMS estime que 38% des décès d’enfants peuvent être attribués au risques liés au complexe assainissement/eau, mais note également que si des mesures étaient prises pour diminuer ce facteur de risque cela pourrait réduire la mortalité infantile de 32%.

Fatoumata anime avec les affiches
Pour ce faire, le formateur Pierre Ilboudo, attaché de santé, a tenu à expliquer les conséquences du manque d’hygiène aux participants en les incitant à s’inscrire dans la dynamique des précautions à prendre pour l’éradication des maladies hydriques. « On peut noter une gamme de maladies due au manque d’hygiène et d’assainissement notamment les maladies parasitaires (Bilharziose,Ankylostomiase, paludisme, Dysenterie amibienne etc...). Cette formation organisée par l’Association Zoodo pour la promotion de la femme (AZPF) vise le renforcement des compétences des animateurs », a-t-il signifié, avant d’ajouter que la conduite de pré-test et de post-test a permis d’évaluer l’amélioration des connaissances des participants par rapport aux objectifs fixés. La présidente de l'Association Mariam Maïga a traduit toute sa reconnaissance envers  son partenaire Paspanga de la Suisse, dont l'appui financier a permis la réalisation du présent projet.
Du côté des participants c’est aussi un sentiment de joie qui s’est manifesté au regard disent-ils des modules dispensés qui leur permettra de réussir pleinement dans leurs tâches.

photo de famille

Photo de famille